Chargement de la page...Page loading...

Salle de presse

Projet Grandes-Fourches Nord


La Ville de Sherbrooke profitera de la reconstruction requise du pont des Grandes-Fourches pour revitaliser en profondeur le secteur des Grandes-Fourches Nord, au centre-ville.

Le pont des Grandes-Fourches sera relocalisé à une centaine de mètres à l’ouest de son emplacement actuel, à la hauteur du stationnement de la Grenouillère. Un pont « signature » à haubans le remplacera.

Le nouveau pont « signature » symbolise l’essence et l’histoire qui ont façonné Sherbrooke.

Ce pont est composé de deux arcades symbolisant les colonies francophones et anglophones unissant leurs efforts pour développer le secteur. L’image qui résulte de ces deux arcades rappelle un tipi, un emblème amérindien qui nous ramène à la présence abénaquise sur ce site. Le métissage des câbles et les courbes fluides représentent un capteur de rêve intégrant la créativité de ces peuples.

Le choix de cette architecture fait suite à un concours d’architecturalisation auquel ont participé des équipes d’étudiantes et d’étudiants finissants au baccalauréat en architecture de l’Université Laval. Le projet retenu a été imaginé par Bernardo Baldisera, Joël Bertrand et Tiphaine Le Belle.

Le nouveau pont des Grandes-Fourches ne sera soutenu par aucun pilier dans la rivière Magog. Il comprendra des infrastructures réservées aux cyclistes et aux piétons. 

Une nouvelle artère urbaine sera aménagée sur près de 300 mètres entre le nouveau pont et la rue Terrill. Des bâtiments alliant les usages commerciaux, résidentiels et à bureaux y seront construits.

L’intersection des rues Terrill et des Grandes-Fourches Nord sera dorénavant au même niveau. Elle sera dotée de feux de circulation dans toutes les directions.

Le déplacement du pont des Grandes-Fourches redonnera les berges de la rivière Saint-François à la population grâce à la création d’un parc linéaire.

Le projet dans son ensemble nécessitera un investissement estimé à 36,6 M$, dont 26 M$ proviennent d’une subvention octroyée par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports.

Différentes études et ententes ainsi que les acquisitions nécessaires au projet seront réalisées en 2018.

La démolition des structures existantes et la construction des nouvelles infrastructures commenceront en 2019 et devraient s’échelonner sur environ un an et demi.

Un plan directeur d'aménagement des berges de la rivière Saint-François sera réalisé en 2019. Ce plan directeur fera l’objet d’une consultation publique. Les travaux d’aménagement du parc linéaire seront effectués par la suite.