Chargement de la page...Page loading...

Bon voisinage

En plus de comporter de nombreux avantages, habiter en milieu urbain signifie aussi devoir composer avec la proximité et le partage de l’espace.

Nous avons tous et toutes des réalités, des activités, des contraintes et des horaires bien différents. À titre de citoyen et de citoyenne à part entière, vous avez des droits, mais aussi des devoirs et des responsabilités, et faire preuve de civisme en fait partie.

Vous prévoyez faire du bruit? Avisez votre voisinage à l’avance. Un imprévu survient et vous êtes conscient que votre voisinage a pu en être incommodé? N'hésitez pas à aller leur présenter vos excuses ou à tout le moins, vos explications.

  • Vous marchez dans les rues après une soirée entre amis? Évitez de crier! Le sommeil des résidents et des résidentes ne doit pas être perturbé par vos discussions enflammées, même s’il ne s’agit pas de votre voisinage immédiat.
  • La rue n’est pas un bar. La consommation de boissons alcoolisées y est d'ailleurs strictement interdite.
  • Le civisme est également de mise lorsque vous empruntez le transport collectif.
  • N'oubliez pas qu'il est aussi défendu de se trouver dans un parc entre 23 h et 6 h.

Certains articles de la réglementation municipale assurent une cohabitation sociale basée sur le respect de tous et de toutes. Consultez-les! (385 Ko)

 

 

Abordez les gens concernés avec calme, tact et diplomatie. Exposez-leur clairement en quoi leurs actes vous dérangent; ils n’en ont peut-être pas conscience! Vous éviterez ainsi que les relations ne s’enveniment.

La communication directe avec vos voisins ne donne pas les résultats escomptés? Communiquez sans hésiter avec le Service de police de Sherbrooke au 819 821-5555 ou à  police@ville.sherbrooke.qc.ca.

Vous pouvez également communiquer avec l’organisme de justice alternative équijustice qui offre des services de médiation citoyenne.

La réglementation municipale comprend plusieurs articles favorisant le bon voisinage. Des amendes minimales de 100 $ sont prévues pour ceux qui y contreviennent.

Faire du bruit nuisant au bien-être des voisins, de jour comme de nuit.
Faire usage ou permettre qu’il soit fait usage, entre 23 h et 7 h, d’une radio ou d’un instrument propre à reproduire des sons, d’exécuter des travaux bruyants, de tondre le gazon, de scier du bois ou de causer tout bruit de manière à nuire au repos d’une ou de plusieurs personnes du voisinage.
Causer du tumulte en criant ou en chantant dans la rue.
Consommer des boissons alcooliques dans la rue ou dans un parc.
Permettre qu’émanent de sa propriété une ou des odeurs de manière à nuire au bien-être ou au confort d’une ou de plusieurs personnes du voisinage.
Laisser toute place publique ou toute propriété privée salie par les dépôts de matière fécale laissés par un animal dont on est le gardien.
Souffler, pousser, déposer ou permettre que soit soufflée, poussée ou déposée de la neige sur une place privée ou publique de façon à nuire ou à empiéter sur une propriété voisine ou sur une place publique municipale.


De l’information supplémentaire sur les rapports de voisinage est également disponible dans le site web du ministère de la Justice du Québec.