Regard sur le budget 2018

Regard sur le budget 2018

Le budget 2018 a été adopté par le conseil municipal le 18 décembre 2017. Il vise à vous offrir des services d’une grande qualité tout en exerçant un contrôle serré de votre compte de taxes.

Année après année, la confection d’un budget municipal est d’abord et avant tout un délicat exercice d’équilibre entre les revenus et les dépenses. 

Les élus doivent établir le bon dosage entre des domaines d’activité multiples, les besoins des différents secteurs de la ville, les priorités du moment, les investissements à plus long terme ainsi que les différents projets qui leur sont présentés. Les élus doivent aussi tenter de trouver le juste équilibre entre la capacité de payer des Sherbrookois, le niveau des services qu’ils veulent leur offrir et les projets de développement dont ils souhaitent qu’ils bénéficient.

Les revenus

La Ville de Sherbrooke dispose de plusieurs sources de revenus, la principale étant la taxation (taxe foncière et tarifs). S’ajoutent principalement à cela :

  • les paiements tenant lieu de taxes;
  • les transferts gouvernementaux;
  • et les profits d’Hydro-Sherbrooke.

La taxe foncière

En vertu de la Loi sur les cités et villes, les villes ne peuvent pas adopter de budget déficitaire. C’est la taxation qui assure à la Ville de Sherbrooke sa principale entrée d’argent et lui permet d’équilibrer son budget.

Le budget 2018 comprend un gel de la taxe foncière.

Les tarifs

Les paiements tenant lieu de taxes

Les gouvernements du Québec et du Canada paient des taxes pour leurs bâtiments publics situés sur le territoire de la Ville de Sherbrooke (écoles, hôpitaux, bâtiments administratifs, etc.) puisque leurs usagers bénéficient de services municipaux comme l’aqueduc, les égouts, le déneigement et la collecte des matières résiduelles.

Les transferts

La Ville de Sherbrooke reçoit des transferts des autres paliers de gouvernement en raison des ententes qu’elle a signées. Ces revenus concernent principalement les subventions reçues dans le cadre de programmes de financement des infrastructures.

Hydro-Sherbrooke

Hydro-Sherbrooke est le plus important réseau municipal d’électricité au Québec. Il constitue un joyau dont les Sherbrookois bénéficient année après année grâce aux importants surplus qu’il génère.

La Ville de Sherbrooke prévoit recevoir, en 2018, une contribution de 19,2 M$ de son service municipal d’électricité, soit 1,4 M$ de plus qu’en 2017.

Cette augmentation s'explique principalement par la hausse anticipée de tarif de 1,1 % qui a été demandée par Hydro-Québec et qui devrait entrer en vigueur le 1er avril prochain. De plus, Hydro-Sherbrooke prévoit une augmentation de 0,5 % de la valeur de vente d'électricité.

Détails des revenus municipaux

Budget 2018Budget 2017
Taxation (taxe foncière et tarifs)212,6 M$210,3 M$
Paiements tenant lieu de taxes20,2 M$19,3 M$
Transferts10,3 M$9,6 M$
Contribution d’Hydro-Sherbrooke19,2 M$17,8 M$
Services rendus, imposition de droits, amendes et pénalités, intérêts, autres revenus et affectations (voir page 2 du budget 2018 pour les détails)38,0 M$34,3 M$
Total des revenus300,3 M$291,3 M$

Les dépenses et les investissements

Le budget de fonctionnement

Le budget de fonctionnement de la Ville de Sherbrooke s’élève cette année à 300,3 M$, en excluant Hydro-Sherbrooke. Il permet d’assurer la gestion courante des activités municipales. Le budget de fonctionnement est essentiellement constitué de la masse salariale des employés municipaux, des biens et des services nécessaires pour répondre aux besoins des citoyens, du remboursement des emprunts et de la contribution à des organismes et à des associations.

La répartition des dépenses par service

Le plan d’optimisation

Depuis 2014, la direction générale a comme mission d’optimiser l’appareil municipal. Cette opération vise à améliorer les façons de faire de manière à réduire les dépenses.

Le budget d’immobilisations

Consultez le budget d'immobilisation 2019-2020-2021

En 2018, la Ville de Sherbrooke et ses partenaires investiront 99,4 M$ dans les infrastructures municipales.

Les sources de financement

Le budget d’immobilisations sert à payer principalement des projets d’infrastructures visant à maintenir, à sécuriser ou à développer des infrastructures de la Ville. Trois sources de financement sont disponibles pour alimenter le budget d’immobilisations :

  • règlement d’emprunt;
  • fonds de roulement;
  • payé comptant.

Certaines infrastructures sont payées en partie par des partenaires gouvernementaux, publics et privés à travers différents programmes.

Cette année, les dépenses et les investissements s’articuleront autour de plusieurs grands axes :

Les rues et les équipements municipaux

  • Réfection des chaussées – 13,3 M$
  • Réfection des réseaux d’aqueduc et d’égouts – 9,2 M$
  • Entretien des bâtiments municipaux – 4,1 M$
  • Maintien de la flotte de véhicules municipaux – 3,1 M$
  • Mise à jour des systèmes et des équipements informatiques – 3,2 M$
  • Remplacement du système municipal de radiocommunications – 3,5 M$

La mobilité durable et le transport actif

  • Réfection des trottoirs existants, des passages piétonniers et de la signalisation – 1,2 M$
  • Construction de nouveaux trottoirs – 750 000 $
  • Aménagement de nouvelles pistes cyclables – 250 000 $
  • Mise à niveau du réseau cyclable hors rue – 50 000 $

Les parcs et les infrastructures sportives

  • Divers projets dans les parcs décidés par les arrondissements – 1,2 M$
  • Ajout de deux nouveaux parcs de voisinage – 300 000 $
  • Réfection des installations électriques de la promenade de la Gorge – 700 000 $
  • Réfection de terrains de soccer – 350 000 $
  • Entretien des infrastructures sportives dans les parcs – 200 000$

Le développement économique et urbain

  • Revitalisation du centre-ville (Quartier Well Inc.) – 26 M$ (demande de règlement d'emprunt)
  • Planification de la phase 3 du boulevard René-Lévesque – 3,3 M$
  • Participation à des projets de développements résidentiels et commerciaux – 1,5 M$
  • Participation à des projets industriels – 1,25 M$
  • Revitalisation de certains secteurs (actions des PPU) – 375 000 $
  • Mise en valeur de terrains industriels – 300 000 $

Les programmes de soutien économique

  • Programme AccèsLogis (création de 75 à 100 nouvelles unités d'habitation) – 1,8 M$
  • Programme d’aide à la rénovation des façades et des locaux commerciaux – 750 000 $
  • Fonds de soutien aux commerces de proximité – 600 000 $
  • Programme d’adaptation de domicile – 500 000 $
  • Fonds de développement des coopératives d’habitation au centre-ville – 100 000 $
  • Programme RénoVillage – 60 000 $

L’environnement et l'agriculture

La sécurité publique

  • Construction d’une nouvelle caserne dans l’arrondissement de Lennoxville – 2,85 M$
  • Acquisition d’un nouveau camion autopompe – 1,3 M$

Hydro-Sherbrooke