Entretien hivernal

Protection de l'environnement

Stationnement hivernal de nuit

Pour la nuit prochaine, soit le 20 janvier 2019, de minuit à 7 h, l'interdiction de stationner de nuit l'hiver sur un chemin public demeure en vigueur. Historique des interdictions.

Routes

Sensible aux principes du développement durable, la Ville de Sherbrooke a choisi d'adapter les façons de faire du Service de l'entretien et de la voirie en mettant de l'avant trois initiatives relatives à l'entretien hivernal.

  1. Accroissement du soufflement de neige sur les terrains privés
    Lorsque la situation s’y prête, la neige est soufflée sur les terrains privés. Cela permet à la Ville de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES) produites par les camions qui transportent la neige vers les dépôts à neige.
  2. Utilisation accrue de petite pierre comme matériau d'épandage
    La Ville de Sherbrooke a harmonisé ses pratiques d'épandage de pierre concassée sur tout son territoire urbain. La petite pierre augmente l'adhérance des pneus sur la chaussée et n'est pas nocive pour l'environnement, contrairement au sel de déglaçage qui est nocif à l'environnement et aux infrastructures.
  3. Routes sans sel
    Dans le but de protéger l’environnement contre les effets nocifs du sel, l’entretien hivernal des chemins et des rues bordant les plans d’eau ainsi que des rues locales est fait uniquement avec des abrasifs (pierre et sable). Au total, il y a 25,8 km de route sans sel près des cours d’eau. À cela s’ajoutent les voies de circulation de niveau N3, sauf exception (+ 500 km).

    Cette méthode se veut efficace et sécuritaire en période hivernale. Contrairement au sel qui peut laisser un faux sentiment de sécurité aux usagers et usagères de la route puisque son efficacité dépend de certains facteurs comme la température ou le volume de véhicules circulant sur la route, l'abrasif est efficace en tout temps.

Trottoirs

La Ville de Sherbrooke déneige un seul trottoir pour des rues locales qui en comptent deux. Les rues locales sont celles où circulent moins de 3 000 véhicules par jour.

Les trottoirs choisis sont généralement ceux situés du côté :

  • des corridors scolaires;
  • des centres pour personnes âgées ou des garderies;
  • des stationnements sur rue autorisé;
  • des parcomètres;
  • des arrêts d'autobus.

Autrement, le choix de la Ville repose sur des critères opérationnels, par exemple la poursuite d'un même côté de trottoir.

Ceci permet à la Ville de diminuer l’émission de gaz à effet de serre, puisque ces 15 km ne nécessitent plus le soufflage de la neige dans les camions pour les transporter vers les dépôts à neige.