Environnement

Plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020

Le PGMR 2016-2020 de la Ville de Sherbrooke est en vigueur depuis le 21 octobre 2016. Conformément à la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), les municipalités doivent réviser leur PGMR aux cinq ans. La planification régionale doit contribuer à l’atteinte des objectifs de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles qui vise globalement à :

  • diminuer l’élimination des déchets;
  • augmenter la part récupérée. 

Alors que les précédents PGMR comptabilisaient seulement les matières résiduelles générées par le milieu résidentiel, les nouveaux PGMR doivent maintenant porter sur l’ensemble des matières résiduelles générées sur leur territoire d’application, qu’elles proviennent des secteurs :

  • résidentiel et municipal;
  • des industries, des commerces et des institutions (ICI);
  • de la construction, de la rénovation et de la démolition (CRD).

Le PGMR 2016-2020 de la Ville de Sherbrooke tient compte des avis reçus lors des consultations publiques. Les personnes, les groupes et les organismes pouvaient déposer des mémoires à l’automne 2015 et deux assemblées publiques ont été réalisées, permettant ainsi à la population de s’exprimer. Une commission indépendante, constituée de membres de différents milieux, a analysé les propos et les avis recueillis, a établi ses recommandations et a déposé son rapport (5.6 Mo) au conseil municipal.