Environnement

Herbe à poux et herbe à puce

 

Herbe à poux

La Ville de Sherbrooke a obtenu en 2017 une subvention de 31 000 $ du ministère de la Santé et des Services sociaux pour la réalisation d’un plan de contrôle des pollens allergènes. Ce projet, financé en partie par le Fonds vert, dans le cadre du Plan des d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement québécois, permettra, entre autres, de mobiliser de grands partenaires afin que tous puissent unir leurs efforts pour contrôler la présence d’herbe à poux sur le territoire.

Nous sommes heureux de compter dès maintenant sur le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, sur la Direction de santé publique de l’Estrie et sur l’Université de Sherbrooke comme partenaires de notre plan de contrôle de l’herbe à poux. 

Entreprises et organisations, faites-votre part!

Engagez-vous dans la lutte contre l'herbe à poux en l'arrachant ou en la tondant sur vos propriétés, ou en diffusant nos outils de sensibilisation (dépliant, fiche d'identification) à ce sujet.

Ces actions combinées contribuent à améliorer la qualité de vie d'une grande partie de la population incommodée par le pollen de l'herbe à poux. 

Votre organisation souhaite prendre part à la lutte contre l'herbe à poux? Communiquez avec nous en écrivant à  environnement@ville.sherbrooke.qc.ca

Que fait la Ville?

Depuis 1997, la Ville de Sherbrooke applique un programme de contrôle de l'herbe à poux. À partir de la mi-juin, chaque année, une équipe formée de deux personnes procède au dépistage et à la cartographie de cette plante sur les terrains municipaux et aux abords de routes entretenues par la Ville. Cette même équipe prépare ensuite un plan de contrôle, qui consiste à couper la plante et à convertir le couvert végétal par l'ensemencement de végétaux compétitifs à l'herbe à poux. 

Enfin, de la mi-juillet à la fin du mois d'août, deux équipes de terrain procèdent, à l'aide d'un tracteur de ferme ou d’une débroussailleuse manuelle, à la coupe et à la conversion de la végétation sur les sites où il y a présence d'herbe à poux.

Parallèlement à ces actions concrètes, la Ville de Sherbrooke distribue annuellement de la documentation sur l'herbe à poux et son contrôle dans les pharmacies et les bureaux d'arrondissement notamment. De la même façon, des lettres informatives sont distribuées aux propriétaires concernés par la présence d'herbes à poux sur ou à proximité de leur propriété.

Quoi faire à la maison?

De l'herbe à poux pousse sur votre propriété?

Dès son apparition, au début de l'été, arrachez tout simplement la plante et déposez-la dans votre bac roulant noir.

Vous pouvez aussi la tondre avant ses deux périodes de floraison, soit à la mi-juillet et à la mi-août.

Favorisez de bonnes conditions du sol pour réduire l'implantation de l'herbe à poux : 

  • râtelez votre terrain pour densifier votre pelouse;
  • ajoutez des semis adaptés à votre sol (ensoleillé, mi-ombre, passages fréquents);
  • fertilisez votre gazon en ajoutant de l'engrais adapté aux conditions de votre sol;
  • ayez recours à une carotteuse ou ajoutez du compost.

 

 

Herbe à puce

Contrairement à l’herbe à poux qui est une plante annuelle qui libère un pollen allergène, l’herbe à puce est une plante vivace urticante qui peut causer une douloureuse inflammation de la peau (dermatite de contact allergique). En effet, la sève de l’herbe à puce contient un allergène qui peut affecter certains individus. C’est pourquoi il est important de la reconnaître pour l’éliminer.

L’herbe à puce est répandue dans toutes les régions du Québec et pousse dans des endroits variables comme le long des routes et des voies ferrées, près de la lisière des boisés et sur les rives. Elle se reconnaît généralement par ses feuilles composées de trois folioles pointues (petites feuilles) dont la tige de la petite feuille centrale est plus longue que celle des deux autres petites feuilles. La plante mesure entre 20 cm et 1 m de hauteur et produit des fleurs blanchâtres au printemps. À l’automne, ses fruits forment des grappes dont la couleur varie du vert au jaune.

Quoi faire à la maison?

Avant de s’attaquer à l’herbe à puce, il est important de bien se protéger. Le port de gants imperméables (caoutchouc ou nitrile) et le port de vêtements long vous protégeront de tout contact avec la plante.

Pour empêcher l’herbe à puce de proliférer, il faut détruire ses racines et ses tiges. Vous pouvez le faire en arrachant le plant et ses racines, sans oublier les tiges souterraines. Il est plus facile d’arracher l’herbe à puce au printemps lorsque le sol est encore humide. Travaillez ensuite fréquemment le sol à l’aide d’une bêche ou d’une pelle pour détruire les repousses et ainsi entraver sa capacité de reproduction.

Vous devez ensuite vous départir des plants d’herbe à puce en les mettant dans des sacs de plastique que vous déposerez dans votre bac de déchets. NE PAS COMPOSTER LES PLANTS pour éviter leur propagation.

Il est important de NE JAMAIS BRÛLER des plants d’herbe à puce, car respirer la fumée qui s’en dégagera peut avoir de très graves conséquences. En effet, cette fumée peut causer une inflammation des poumons extrêmement douloureuse et de graves problèmes respiratoires pouvant entraîner la mort.

Documentation

Pour plus d’information afin de reconnaître et d’éliminer l’herbe à puce, consultez le site Web du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.