Environnement

Protection des cours d'eau

La Ville de Sherbrooke, en partenariat avec les acteurs de l’eau du territoire, met en œuvre des actions, des projets et des suivis pour mieux protéger nos cours d'eau.

Gestion des cours d’eau

Un cours d’eau traverse votre propriété? Vous y observez une obstruction ou une nuisance qui menace la sécurité des biens et des personnes, l’écoulement de l'eau ou l’environnement?

S’il vous est possible de retirer manuellement la nuisance en cause (déchets, branches, etc.), il est de votre devoir de l’enlever du cours d’eau rapidement.

Toutefois, si l’enlèvement de cette obstruction ou nuisance implique l'utilisation de machineries dans le cours d’eau, vous devez obligatoirement adresser une demande de travaux d’aménagement ou d’entretien de cours d’eau à la Ville de Sherbrooke.

Voici comment procéder :

  • Enregistrez ce  formulaire (80 Ko) sur votre poste de travail avant de le remplir.
  • Remplissez les champs requis.
  • Imprimez et signez le formulaire.
  • Postez ou apportez le formulaire dûment rempli accompagné d’un chèque de 200 $ libellé à l’ordre de la Ville de Sherbrooke à l'adresse suivante :
    Ville de Sherbrooke - Préservation de l’environnement
    555, rue des Grandes-Fourches Sud, bloc B, local 246
    Sherbrooke (Québec)  J1H 5G7

Renseignements supplémentaires :

Rives

La rive est une zone végétalisée de quelques mètres servant de tampon entre le milieu aquatique et le milieu terrestre. Lire la suite.

Carte interactive sur la qualité de l'eau des rivières Magog et Saint-François

De mai à octobre, les rivières Magog et Saint-François sont sous observation grâce à des stations d’échantillonnage disposés notamment à l’embouchure des principaux ruisseaux et petits cours d’eau qui s’y jettent. Pour avoir un aperçu de l’état de ces cours d’eau, consultez régulièrement la carte interactive.

Pour en savoir plus sur la qualité de l'eau...

Comment différencier un cours d'eau d'un fossé?

Les cours d'eau et les milieux riverains abritent une multitude d’espèces animales et végétales. Ces écosystèmes fragiles sont protégés par des lois et des règlements qui viennent encadrer les activités et les travaux qui peuvent les affecter. Parce que le non-respect de ces règles peut être passible d’amende, le document suivant se veut un outil pour apprendre à identifier ces milieux fragiles.

Contrôle de l'érosion et des sédiments

Le développement d'une municipalité implique la construction de routes, de bâtiments et d'infrastructures. Il s'accompagne malheureusement souvent du décapage complet de sols, ce qui accélère le processus d'érosion et de sédimentation. Les sédiments sont ainsi transportés vers les cours d'eau, altérant leur qualité. Lire la suite...

Cyanobactéries

Les cyanobactéries, ou algues bleu-vert, sont des micro-organismes qu’on trouve dans tous les plans d’eau. Toutefois, en présence d’un surplus de phosphore, un élément présent dans les engrais chimiques et certains produits nettoyants, les cyanobactéries se multiplient et peuvent dégrader la qualité de l’eau, la rendant impropre à la baignade et à la consommation. Afin de limiter la prolifération des cyanobactéries, qui donne aux plans d’eau un aspect trouble de couleur bleu-vert, la Ville de Sherbrooke met en œuvre plusieurs actions visant notamment à limiter le transport du phosphore vers les plans d’eau.

La revégétalisation des bandes riveraines, le suivi et l’entretien des installations septiques sur le territoire de Sherbrooke et la sensibilisation à l’entretien écologique des pelouses, sans engrais ni pesticides, sont au nombre de ces actions.

Pour en savoir davantage au sujet des cyanobactéries, consultez ce document (1.8 Mo) préparé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), et visitez le www.nosplansdeau.com.

Plages municipales

La Ville prélève régulièrement des échantillons d’eau à ses plages. Ces échantillons sont ensuite analysés en laboratoire pour détecter la présence de bactéries appelées coliformes fécaux. Lire la suite...

Plan directeur de l'eau

Plan directeur de l'eau du bassin versant de la rivière Magog

Le plan directeur de l'eau (PDE) du bassin versant de la rivière Magog est né d'une initiative de la Ville de Sherbrooke et de ses partenaires : la Ville de Magog et la MRC de Memphrémagog. Le mandat de réalisation a été confié au Conseil de gouvernance de l'eau des bassins versants de la rivière Saint-François (COGESAF) et a été rendu possible grâce à une subvention provenant du Fonds municipal vert de la Fédération canadienne des municipalités. Ce PDE a été adopté par le conseil municipal de la Ville de Sherbrooke le 20 juin 2011.

Un plan directeur de l'eau est un outil de planification visant à déterminer et à classer par ordre de priorité les interventions à réaliser dans un bassin versant afin d'atteindre les objectifs fixés de manière concertée par l'ensemble des acteurs de l'eau.

Le PDE du bassin versant de la rivière Magog inclut, en première partie, un diagnostic du bassin versant qui met en relief les problématiques relatives à la qualité de l'eau et des écosystèmes associés.

 Plan d'action du bassin versant de la rivière Magog

Le plan d'action comprend 68 actions, lesquelles seront mises en œuvre par une quarantaine d'acteurs. À noter que plusieurs actions sont déjà entreprises par la Ville de Sherbrooke.

Ce portrait global conduit, en deuxième partie, à la détermination des enjeux, des orientations et des objectifs ainsi qu'au plan d'action visant l'amélioration de la qualité de l'eau du bassin versant et de ses usages.

Trois enjeux majeurs ont été cernés : 

  • améliorer la qualité de l'eau;
  • améliorer la qualité des écosystèmes;
  • consolider le potentiel récréotouristique de la rivière Magog.

Protégeons le ruisseau des Vignobles

Le ruisseau des Vignobles est un tributaire de la rivière Magog dont le bassin versant s’étend sur une superficie de 259 km². La qualité de son eau est suivie depuis plusieurs années par la Ville de Sherbrooke. Lire la suite...