Environnement

Rives

Le terme « rive » désigne la bande de terre qui borde un ruisseau, une rivière ou un lac. L’herbe, les plantes et les arbustes qui poussent dans cette zone jouent plusieurs rôles très importants, dont celui de protéger la qualité d’un cours d’eau.

Si votre terrain longe un ruisseau (à débit régulier ou intermittent), une rivière ou un lac, votre propriété est soumise aux nouvelles dispositions sur les rives et le littoral du règlement no 1200 de zonage et de lotissement. Ces nouvelles dispositions visent plus précisément les rives artificialisées, c’est-à-dire tondues, avec peu ou pas d’arbres ou d’arbustes. 

Ainsi, d’ici le 31 octobre 2019, tous les propriétaires riverains ont la responsabilité de remettre leur rive à l’état naturel en cessant la tonte et en plantant des végétaux. 

Vous vous demandez si un cours d’eau traverse ou borde votre propriété? Consultez la carte interactive Gestion des cours d’eau

Exceptions
  • Rives en milieu agricole : La réglementation sur la remise à l’état naturel des rives ne s’applique pas à une rive sur des terres en culture.
  • Si votre rive est déjà naturelle : Vous n’avez pas besoin de replanter et de demander un certificat d'autorisation.

Pourquoi une réglementation sur la remise à l'état naturel des rives?

La Ville de Sherbrooke a, depuis plusieurs années, pris l’engagement d’améliorer la qualité des cours d’eau et des plans d’eau sur son territoire. D’ailleurs, le conseil municipal a adopté un plan d’action, dans lequel figure la remise à l’état naturel des rives (voir les actions 41 et 42). 

Guide pour la remise à l’état naturel des rives des cours d’eau

Pour soutenir et appuyer les propriétaires riverains dans cette démarche, la Ville de Sherbrooke a produit un guide sur la remise à l’état naturel des rives des cours d'eau (16.4 Mo).  Vous y trouverez toute l’information nécessaire pour comprendre et respecter la réglementation, de l’étape de la planification jusqu’à la plantation des végétaux. 

Restoring shorelines to their natural state (16.0 Mo) – Mandatory by October 31, 2019

Pourquoi remettre ma rive à l'état naturel?

La présence des végétaux sur une rive comporte plusieurs avantages. Entre autres, les arbres, les arbustes et les plantes herbacées :

  • Stabilisent les berges et empêchent l’érosion du sol, en plus d’être un habitat pour la petite faune.
  • En créant de l’ombre, maintiennent la fraîcheur de l’eau, ce qui est favorable à plusieurs espèces de poisson, en plus de ralentir la croissance d’algues et la prolifération de bactéries indésirables, telles que les cyanobactéries.
  • Freinent l’eau de pluie qui ruisselle et qui peut transporter notamment des particules de sol et des engrais chimiques jusqu’au cours d’eau.
  • Découragent les oiseaux aquatiques tels que les bernaches du Canada d’élire domicile sur votre propriété. Ces derniers préfèrent les terrains dénudés où ils disposent d’une meilleure visibilité.
  • Augmentent l’intimité de votre propriété, en la rendant moins visible à quiconque circule sur le cours d’eau. 

Distribution d’arbres et d’arbustes gratuits réservés aux propriétaires riverains

La distribution 2018 est terminée.

Comprendre la réglementation

Dans les 10 premiers mètres de la rive :

  • La réglementation interdit de procéder à des travaux (ex. : creusage, remblayage) et de construire des structures (ex. : module de jeu, remise, patio).
  • Tous les pesticides sont interdits, même ceux à faible impact.

Dans les 5 premiers mètres de la rive :

  • La réglementation exige la remise à l’état naturel d’ici le 31 octobre 2019.

Attention pour les terrains en forte pente (égale ou plus de 30 %) :

  • La distance de protection où tous les travaux sont interdits est plutôt de 15 mètres.
  • La remise à l’état naturel doit s’étendre jusqu’à 7,5 m.

Note : la mesure de la rive se fait à partir de la ligne des hautes eaux. Il s’agit de plus haut niveau atteint par l’eau en période fonte ou de crue.

Selon la réglementation, la remise à l’état naturel des 5 ou 7,5 premiers mètres nécessite le respect des quatre points suivants : 

1. Cesser complètement la tonte et laisser repousser les espèces présentes naturellement sur la rive (gazon, plantes, fleurs). Cependant, la réglementation permet l’entretien (tonte) dans une bande de 2 mètres autour de votre bâtiment principal, peu importe sa localisation et la distance qui le sépare du cours d’eau. 

2. Planter des espèces d'arbres indigènes adaptés au milieu riverain de façon à couvrir toute la superficie de la rive. Ces arbres doivent être répartis uniformément, en respectant une distance de 4 à 6 mètres maximum entre chaque plant. 

3. Planter des espèces d'arbustes indigènes adaptés au milieu riverain de façon à couvrir toute la superficie de la rive. Ces arbustes doivent être répartis uniformément, en respectant une distance de 1 à 1,5 mètre maximum entre chaque plant. 

4. Recouvrir les murs de soutènement par des plantes grimpantes ou rampantes comme de la vigne vierge ou de la vigne de rivage. 

Avant toute plantation, vous devez obtenir un certificat d’autorisation

Avant toute plantation de végétaux dans la rive, vous devez présenter une demande de certificat d’autorisation à la Ville de Sherbrooke. Cette démarche gratuite est essentielle pour réaliser les travaux de remise à l’état naturel de votre rive. 

Téléchargez et remplissez le formulaire de demande de certificat d'autorisation (749 Ko).

Voyez un exemple de plan d'aménagement (195 Ko) à joindre à la demande.

Ensuite, acheminez le formulaire dûment rempli : 

Par la poste à :

Ville de Sherbrooke - Préservation de l’environnement

555, rue des Grandes-Fourches Sud, bloc B, local 246

Sherbrooke (Québec)  J1H 5G7 

Par courriel à : rive@ville.sherbrooke.qc.ca

Votre certificat d’autorisation vous sera acheminé par courriel ou confirmé par téléphone.

Attention!

Si vous devez procéder à des travaux tels la stabilisation d’une rive ou l’aménagement d’un sentier ou d’un escalier, une demande distincte de certificat d’autorisation sera nécessaire et des frais seront exigés. 

Végétaux recommandés et quantité requise

Pour respecter la réglementation, il est important de planter des arbres et des arbustes indigènes adaptés au milieu riverain. Pour mieux choisir les végétaux qui conviennent à votre rive, consultez le Répertoire des végétaux indigènes recommandés, conçu par la Fédération interdisciplinaire de l'horticulture ornementale du Québec (FIHOQ). 

Prenez garde de ne pas planter des espèces exotiques envahissantes

Voici un tableau qui vous aidera à évaluer le nombre de végétaux requis pour remettre une rive entièrement tondue à l'état naturel. Il vous est fourni à titre indicatif.

Superficie de la bande à remettre à l'état naturel (excluant l'accès)Nombre approximatif d'arbustes à planterNombre approximatif d'arbres à planter
5 m x 10 m20 à 251 à 2
5 m x 15 m25 à 302
5 m x 25 m45 à 503

Photos d’aménagement de rives

Foire aux questions

Consultez notre foire aux questions.

Communiquez avec nous

Par courriel : rive@ville.sherbrooke.qc.ca

Par téléphone : 819 823-8000, poste 6374

Par la poste :

Ville de Sherbrooke - Préservation de l’environnement

555, rue des Grandes-Fourches Sud, bloc B, local 246

Sherbrooke (Québec)  J1H 5G7