Environnement

Îlots de chaleur

L'îlot de chaleur urbain désigne un lieu urbanisé où la température ambiante est plus élevée que celle observée dans le milieu rural environnant. Ces endroits où abondent des matériaux comme l'asphalte et le béton, sont généralement dépourvus de végétation (certains stationnements, certaines rues).

Selon l'Institut nationale de santé publique les températures des centres urbains peuvent atteindre jusqu’à 12 °C de plus que les régions limitrophes.

À l'inverse, les parcs, les espaces verts et les boisés en milieu urbain constituent des îlots de fraîcheur qui contrebalancent l'effet des îlots de chaleur urbains.

Pour cette raison, la Ville de Sherbrooke entreprend plusieurs actions pour contrer les îlots de chaleur. En effet, des îlots de verdure sont mis en valeur chaque année par l'entremise du comité d’embellissement, qui fournit le budget nécessaire pour des projets de quartier appuyés par des citoyens bénévoles.

De plus, les projets majeurs de réfection des rues et l'aménagement de nouveaux stationnements sont également réalisés en intégrant, dans la mesure du possible, des lieux végétalisés afin de créer de l’ombre et ainsi, réduire les îlots de chaleur, et ce, tout en améliorant le paysage urbain.