Hydro-Sherbrooke

Comment diminuer nos pointes hivernales

Saviez-vous qu'un kWh peut coûter à Hydro-Sherbrooke jusqu'à 28 $ lorsque la demande d'électricité est très élevée alors qu'on vous le vend un peu plus de 0,07 $? Vous pouvez aider Hydro-Sherbrooke à diminuer les coûts reliés aux périodes de grand froid.

Quand sommes-nous en pointe de demande d'énergie?

Premièrement, il faut savoir que l'électricité ne s'emmagasine pas. Elle est produite et achetée au moment où elle est consommée. Les pointes de demande d'électricité surviennent lorsque l'ensemble des clients consomme plus d'énergie électrique en même temps.

Plusieurs facteurs favorisent cette situation, mais la température y est pour beaucoup. De plus, certains moments de la journée sont davantage propices aux pointes de demande. Deux périodes de la journée suscitent principalement des pointes d'hiver élevées : le matin, de 7 h à 9 h et le soir, de 16 h 30 à 19 h.

Quels sont les impacts des pointes de demande électrique?

Bien qu'Hydro-Sherbrooke produise de l'électricité à partir de ses centrales électriques, nous achetons près de 95 % de notre énergie à Hydro-Québec. Si la demande d'énergie est supérieure à ce que l'on avait stipulé dans le contrat d'achat d'énergie, l'électricité sera quand même livrée, mais des primes de dépassement importantes doivent être versées à Hydro-Québec. De plus, la puissance retenue pour le calcul de la facture d'électricité se situe au niveau de l'appel de demande le plus élevé enregistré au cours de la période.

Comment s'impliquer?

Pour éviter les pointes de demande, il faut tenter de consommer moins d'électricité durant les moments critiques de froid intense. On peut donc reporter temporairement de quelques heures sa consommation d'énergie durant les périodes creuses, et ce, particulièrement en ce qui concerne l'utilisation de la sécheuse, de la laveuse, du lave-vaisselle et de tous les appareils à éléments chauffants.

On peut aussi éviter de laisser allumées inutilement les ampoules électriques et finalement, diminuer le chauffage dans les pièces inoccupées pendant les périodes clées. Il s'agit donc d'éviter les grandes consommations d'électricité de 7 h à 9 h, et de 16 h 30 à 19 h. Ce qu'il faut retenir, c'est que l'on ne demande pas d'arrêter toutes les activités du quotidien, mais plutôt de faire une saine gestion de l'électricité lorsque cela est possible.

Quelle contribution peut apporter la communauté et quels avantages en retire-t-elle?

Hydro-Sherbrooke est un service appartenant à la Ville de Sherbrooke. Donc, lorsqu'il y a des coûts plus élevés pour l'électricité, nous en sommes tous perdants, car les contributions d'Hydro-Sherbrooke à la Ville sont plus faibles. Pour donner un exemple, si 17 000 clients sur les quelque 75 000 clients d'Hydro-Sherbrooke éteignaient une ampoule de 60 watts durant une période de pointe, nous économiserons un mégawatt (1 000 000 watts), ce qui représente une économie de près de 15 000 $.

Il faut bien comprendre que ces mesures ne sont pas établies parce qu'Hydro-Sherbrooke ne peut subvenir à la demande hivernale d'électricité; la capacité n'est pas en cause. C'est strictement dans le but de réduire les coûts que nous vous demandons votre coopération. Il faut surtout se rappeler que ces mesures ne sont pas seulement rentables pour nous, elles le sont aussi pour vous. Hydro-Sherbrooke vous appartient; alors, pourquoi perdre de l'argent qui autrement vous reviendrait.

Comment savoir quand il y a une pointe de demande d'électricité?

Le moyen le plus facile pour le savoir est d'écouter la météo. Lorsque les médias annoncent une période de froid intense ou que le mercure approche les –30 °C, cela est souvent un indicateur que nous serons en pointe. Lors des moments les plus critiques, Hydro-Sherbrooke fera spécifiquement appel à la population par le biais des médias, afin de demander de limiter au maximum leur consommation.

Comment Hydro-Sherbrooke gère les pointes?

Hydro-Sherbrooke a mis sur pied plusieurs programmes pour atténuer les pointes de demande d'énergie; en voici deux exemples. Le premier est un programme appelé la « biénergie » qui se base sur l'utilisation de deux sources d'énergie pour le chauffage. Lorsqu'il y a des périodes de pointe, les utilisateurs du programme sont transférés au chauffage d'appoint, et ce, automatiquement à l'aide d'une télécommande. Ces utilisateurs profitent alors de tarifs réduits qui sont environ 30 % inférieurs au tarif résidentiel de base (référence, onglet du « double tarif pour votre chauffage biénergie, un partenariat rentable »).

Également, Hydro-Sherbrooke a établi un programme de génératrices qui regroupe environ 20 organismes de la région. Lorsque la demande énergétique est très élevée, ces entreprises reçoivent un signal de démarrer leur génératrice et cela permet de réduire la demande d'énergie électrique.