Hydro-Sherbrooke

Pour tout savoir concernant les compteurs avec module à radiofréquences d'Hydro-Sherbrooke

Lors d'un vote tenu le 18 mars 2013, le conseil municipal a autorisé Hydro-Sherbrooke à poursuivre le déploiement des compteurs avec module à radiofréquences sur son territoire. 

Les renseignements qui suivent devraient permettre de répondre à la plupart des questions des citoyens concernant le sujet. Cependant, il est toujours possible d’acheminer des questions supplémentaires par courriel, au moyen de l'outil Web Ma question à la Ville.

Pourquoi Hydro-Sherbrooke implante-t-il de nouveaux compteurs sur son territoire?

La majorité des compteurs du parc d’Hydro-Sherbrooke sont des compteurs de conception électromécanique. Depuis 2007, ils sont progressivement remplacés (pérennité, développement, exigences de Mesures Canada) par des modèles électroniques à affichage numérique. La méthode de relève des compteurs se fait donc principalement par un releveur, qui lit directement les données sur le compteur. Ces données sont ensuite saisies par un commis, dans le système de facturation.

Voici pourquoi les compteurs électromécaniques et électroniques sans radiofréquences à affichage numérique d’Hydro-Sherbrooke seront progressivement remplacés par une version électronique améliorée et munis d’un module radiofréquences RF, laquelle permet la lecture des compteurs à courte distance par des releveurs avec un ordinateur de main. Ils ont surtout comme avantage de faciliter la lecture des compteurs, en éliminant le papier et le crayon du releveur, et d’augmenter l’efficience de la relève ainsi que la fiabilité des lectures et finalement l’importation des données au système de facturation. Ils permettent aussi, dans la plupart des cas, d’éviter l’intrusion des releveurs sur les propriétés.

Ces nouveaux compteurs sont-ils dangereux pour la santé?

Les normes de Santé Canada sont d’un maximum de 30 000 000 µW/m2 (microwatts par mètre carré) pour les travailleurs et de 6 000 000 µW/m2 pour le public, comparativement à 4 500 000 µW/m2 pour les normes européennes.

Les compteurs avec module à radiofréquences proposés par Hydro-Sherbrooke sont de l’ordre de 0,25 à 2,2 µW/m2. Les nouveaux compteurs dits de nouvelle génération (CNG) proposés par Hydro-Québec émettent des radiofréquences à une intensité se situant entre 5,6 µW/m2 et 50 µW/m2. Santé Canada est d’avis que l’exposition à l’énergie radiofréquences de ces types de compteurs ne représente aucun risque pour la santé, à la suite de ses analyses et de ses études concernant ce sujet, comme expliqué sur son site Web.

Puis-je refuser d’avoir un compteur émettant des radiofréquences chez moi?

Hydro-Sherbrooke offre une option de retrait, semblable à celle proposée par Hydro-Québec et autorisée par la Régie de l’énergie, se basant sur le principe de demandeur-payeur. Ainsi, les clients désireux de conserver un compteur électronique, sans émission de radiofréquences, peuvent se prévaloir de l’option de retrait en défrayant les coûts reliés à la collecte de données manuelle nécessaire à la facturation. Hydro-Sherbrooke applique des frais mensuels de relève de 4,50 $, comparativement  à 5 $ pour Hydro-Québec. Des frais initiaux d’installation de 85 $ seront facturés si la demande d'installation d'un compteur sans émission de radiofréquences est faite au-delà du délai de 30 jours.

Quelle est la différence entre les compteurs proposés par Hydro-Sherbrooke et ceux d’Hydro-Québec?

Les compteurs proposés par Hydro-Sherbrooke sont d’une technologie beaucoup plus simple que les compteurs CNG et sont déjà utilisés depuis plusieurs années par Hydro-Québec et par d’autres distributeurs municipaux. En 2009, Hydro-Québec a déposé auprès du gouvernement son nouveau plan stratégique 2009-2013 en misant sur l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables ainsi que sur l’innovation technologique dont une nouvelle infrastructure de mesurage avancé (IMA) comprenant une « nouvelle génération » de compteurs d’électricité. C’est dans ce cadre qu’Hydro-Québec a été autorisé en 2010, par la Régie de l’énergie, à commencer son projet LAD, soit la lecture à distance (http://www.hydroquebec.com/residentiel/service-a-la-clientele/compteur-nouvelle-generation/).

L’installation de ces nouveaux compteurs changera-t-elle mon compte d’électricité?

La facturation d’Hydro-Sherbrooke continuera à être basée sur la consommation d’énergie, à partir des mêmes tarifs domestiques, approuvés au Règlement municipal no 425. Seuls les frais associés à l’option de retrait s’ajouteront, pour les clients qui s’en prévaudront.

Comment reconnaître un compteur avec module à radiofréquences?

Ces nouveaux compteurs émettant des radiofréquences sont physiquement très semblables aux anciens compteurs électroniques. On peut distinguer ces nouveaux compteurs par la lettre R (radiofréquences) ajoutée au code d’identification visible au centre du compteur (TYPE C1SR pour les compteurs domestiques et TYPE C1STR3I pour les compteurs domestiques biénergie).

Est-ce que des compteurs avec module à radiofréquences d’Hydro-Sherbrooke sont déjà installés sur le territoire et quand l’opération sera-t-elle complétée pour l’ensemble du territoire de la ville?

À compter de 2012, le plan d’implantation prévoit l’installation de 8 000 à 10 000 compteurs avec module à radiofréquences par année, sur une période d’environ huit ans.



Pour de plus amples renseignements concernant le mesurage électrique, vous pouvez consulter le document  Mesurage de la consommation électrique domestique (124 Ko).

Bruits au branchement

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) présente les solutions à envisager lorsque des vibrations désagréables proviennent de la canalisation de branchement ou d'autres parties du branchement à la résidence.