Hydro-Sherbrooke

Pannes

Pour signaler une panne électrique, composez le 819 821-5728. Un préposé vous répondra jour et nuit.

Étant donné son étendue et sa complexité, le réseau d'Hydro-Sherbrooke enregistre des pannes presque tous les jours. C'est pourquoi Hydro-Sherbrooke a élaboré une série d'instructions de travail (IT-0105) pour remédier rapidement à la situation.

Seul un petit nombre d'événements sont considérés comme étant des pannes majeures et nécessitent le déploiement d'un plan d'urgence plus structuré, comme cela fut le cas le 19 juin 2006, par exemple. En fait, Hydro-Sherbrooke met en application son plan d'urgence lorsqu'une combinaison des situations suivantes survient :

  • la durée de la panne dépasse plus ou moins 24 heures;
  • la panne touche environ 5000 clientes et clients et plus;
  • la panne nécessite une reconstruction majeure;
  • Hydro-Québec interrompt l'alimentation à l'un de ses postes principaux.

Gestion des pannes à Hydro-Sherbrooke

La stratégie de rétablissement dépend de la nature et de l'importance de la panne, mais vise toujours le même objectif, soit de rétablir le service pour un maximum de clientes et de clients le plus rapidement possible, en tenant compte de la sécurité du public et d'une échelle de priorités préétablie.

Le plan d'urgence pour une panne majeure se déploie progressivement selon une série de critères, dont la cause de la panne, le nombre de clientes et de clients touchés, l'étendue du territoire touché, la durée de l'événement, les conditions climatiques et les délais de rétablissement prévus. Dans les premières 24 heures suivant le début d'une panne majeure, les activités se déroulent généralement dans l'ordre suivant :

  • réunion immédiate du comité du plan d'urgence, sous la supervision du directeur d'Hydro-Sherbrooke;
  • mobilisation du personnel technique et administratif, dont tout le personnel attitré aux appels téléphoniques (819 821-5728);
  • diagnostic et évaluation des dommages au réseau électrique par les patrouilleuses et les patrouilleurs;
  • analyse globale de la situation et identification des priorités;
  • estimation préliminaire du délai de rétablissement;
  • échange de renseignements entre la Direction d'Hydro-Sherbrooke et les autres autorités municipales.

Par la suite, le comité du plan d'urgence assure, à tous les instants, le suivi des interventions et prépare des bilans quotidiens qui seront transmis aux équipes de travail, aux autorités municipales et à la population par le biais des médias, et ce, l'aide de communiqués officiels sommaires.

Selon l'ampleur des événements et du diagnostic, Hydro-Sherbrooke fera appel à ses confrères membres de l'AREQ (l'Association des redistributeurs d'électricité du Québec) ou à Hydro-Québec. De la même manière, Hydro-Sherbrooke fera également appel à des équipes d'élagueurs puisque, dans la majorité des cas, les pannes sont causées par les bris des branches et des arbres.

Bien que l'ordre de priorité de rétablissement du courant peut être modifié par un besoin très particulier, par exemple par la Sécurité civile, Hydro-Sherbrooke s'est donné un ordre de priorité basé sur les meilleures pratiques. C'est-à-dire, dans un premier temps, reconstruire le réseau (les postes, les artères triphasées principales et secondaires) puis assurer le rebranchement électrique aux bâtiments et aux résidences en commençant par les bâtiments de services essentiels (hôpitaux, postes de pompiers, poste de police), les écoles, les industries et les commerces pour terminer avec les résidences.

Malheureusement, comme le dit le vieil adage « peu importe le plan, il y aura toujours des premiers et des derniers ».

Comment la citoyenne et le citoyen peut-il prévenir une panne?

Depuis plusieurs années, Hydro-Sherbrooke compile les statistiques en ce qui regarde les interruptions de service d'électricité à la clientèle sherbrookoise. Les causes les plus courantes sont les travaux planifiés de réhabilitation et d'entretien du réseau, les bris d'équipement et les arbres.

Et oui, malgré tout leur charme, les arbres à grand déploiement (ex. : érables argentés, trembles, chênes, bouleaux, etc.) sont souvent la cause de pannes d'électricité, et ce, tant en été qu'en hiver. La majorité des dommages causés par les arbres sont attribuables à trois principaux facteurs climatiques ou à une combinaison d'entre eux :

  • la neige mouillée;
  • la pluie verglaçante;
  • les vents violents.

La prévention étant un gage de succès, Hydro-Sherbrooke investit beaucoup d'argent annuellement dans le cadre de sa politique de gestion de cycle de vie sur la maîtrise de la végétation près de nos lignes électriques, à savoir, trois à cinq mètres de distance selon le type d'arbre et le voltage. Au-delà de cette distance, il faut obtenir la complicité du propriétaire riverain pour poursuivre le travail d'élagage requis car, contrairement à la croyance populaire, c'est le propriétaire de l'arbre qui est responsable tant de son entretien que des dommages qui pourraient en résulter (Code civil). De plus, si on soupçonne un danger à cet égard, il faut faire appel à un spécialiste en la matière pour élaguer les arbres potentiellement à risque et surtout, il faut éviter de s'improviser élagueur.

Quoi qu'il en soit, le présent site contient des renseignements plus détaillées en ce qui regarde la maîtrise de la végétation et on peut s'y référer facilement si on veut en connaître davantage.